Édito du Curé pour le dimanche 29 novembre

Édito du Curé pour le dimanche 29 novembre

Ce dimanche, nous fêtons le Christ, roi de l’Univers. Et depuis quelques jours, nous lisons des textes bibliques qui nous parlent sans cesse du Royaume. Comment entendre cela dans notre monde déglingué, qui semble aller soit vers sa perte avec le désastre écologique, soit avancer à l’aveugle dans le brouillard que crée cette pandémie mondialisée bousculant toutes nos certitudes les plus fortes, scientifiques par exemple. Le Christ serait donc le Roi ? Le Royaume serait déjà là ? Jésus a rudoyé plus d’un de ses interlocuteurs pour leur montrer qu’il fallait arrêter de scruter le ciel vide, de dire « Seigneur, Seigneur » et de ne pas comprendre que le Sauveur était devant eux. Par sa venue sur la terre, le Christ a scellé le témoignage ultime de l’Amour sans limite de Dieu pour les hommes, pour ce monde. Mais en même temps, Il ne s’est pas contenté de la médiocrité de beaucoup et Il nous invite à mettre la main à la pâte, à être le levain de ce monde nouveau qu’Il a promis. Nul ne sait ni le jour, ni l’heure. Mais c’est maintenant et sans attendre que se prépare le monde à venir. Il est significatif que dimanche dernier, juste avant cette dernière fête de l’année liturgique*, le Pape François ait institué la Journée Mondiale des Pauvres nous invitant à tendre « la main aux pauvres » selon l’expression du livre du Siracide. Ne fermons pas les yeux : la pauvreté a de multiples visages. Le chantier est immense. Alors oui, le Christ est le Roi. Un roi qui se met aux pieds de ses disciples et leur dit : « Si donc je vous ai lavé les pieds, moi le Seigneur et le Maître, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. 15 Car c’est un exemple que je vous ai donné́, pour que vous fassiez, vous aussi, comme moi j’ai fait pour vous. 16 En vérité́, en vérité́, je vous le dis, le serviteur n’est pas plus grand que son maitre, ni l’envoyé́ plus grand que celui qui l’a envoyé́. 17 Sachant cela, heureux êtes-vous, si vous le faites. » Jean 13

Père Olivier +

*Ce dimanche est le dernier de l’année liturgique. Dimanche 29 novembre, nous entrerons dans le temps de l’Avent et dans la nouvelle année liturgique qui sera une année B.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.