Abus dans l’Église : comment avancer ?

Rencontre ouverte à tous : lundi 5 février 2024 à 20h30 – salle Saint Armel à BRUZ

COPIE de l’ARTICLE PARU SUR LE SITE EN DÉCEMBRE 2023.

« Si nous ne faisons pas en notre chair l’expérience de la déflagration provoquée par la résonance de l’écoute et du compagnonnage avec qui a été floué, violenté, humilié, nous ne comprenons pas ce qui se passe. Et nous continuons à dire que « ça va bien », qu’il faut passer à autre chose de plus « positif », « joyeux ». Je ne sais quelle est cette alchimie : mais sans l’ébranlement des certitudes, des repères, même cette écoute ne peut se faire implication, prise de partie, décision. C’est à jamais, je crois, que nous sommes changés. […] Le chemin de l’Évangile est aujourd’hui à ce prix dans notre Église.»

Sœur Véronique MARGRON, conférence 18 mars 2022.

Un groupe de chrétiens interpellés par le rapport de la CIASE

Entre janvier 2022 et juin 2023, dix chrétiens, cinq femmes et cinq hommes, paroissiens ou non, interpellés et blessés par les conclusions de la CIASE, se sont retrouvés pour former un groupe qui a pris le nom de Lazare (en lien avec le personnage de l’Évangile). Ils ont cherché à apporter leur contribution pour aider et accompagner notre paroisse à faire face aux situations d’emprises et de tout type d’abus dans l’Église.

Un document de synthèse et de proposition suite à cette démarche

Au terme de près de 20 rencontres de travail, ils ont écrit un document de synthèse et de propositions répondant à l’objectif de faire des propositions écrites en fonction de ce qu’ils ont perçu comme important pour la communauté de ce territoire. Ces propositions concernent uniquement le local, notre territoire paroissial, la paroisse des Rives de la Seiche. Ces propositions souhaitent ouvrir des pistes pour prévenir les situations et limiter les risques des violences en Église dans notre paroisse et prendre en compte les personnes victimes de façon spécifique. Document à télécharger ci-dessous.

Le mot du Curé

L’expérience de ce groupe est unique, comme ils le relatent eux-mêmes. Durant plus d’un an, ils se sont librement rencontrés, fidèlement et de manière soutenue, pour écouter le témoignage des victimes et, au-delà de leurs réactions, avancer ensemble afin d’analyser et proposer un document écrit. Aujourd’hui, avec le Conseil Pastoral, il nous semble important de poursuivre l’action afin de lutter contre les abus en Église. Porter à la connaissance de tous ce document fait partie des éléments qui nous font avancer sur un juste chemin. Mais cela ne suffira pas. Notre paroisse est engagée et doit poursuivre la route. Avec les propositions du groupe Lazare et celles de l’Église en France ou dans notre diocèse de Rennes. Ainsi, les acteurs paroissiaux en lien avec les enfants et les jeunes sont invités à signer la charte de bonne conduite. Une soirée d’information a eu lieu le mardi 19 septembre dernier, animée par Mme Le Nalio, chargée de mission pour la juste relation éducative au diocèse de Rennes (juste.relation@diocese35.fr). Un temps de formation va suivre très prochainement. D’autres initiatives vont suivre dans les mois à venir notamment en lien avec les propositions du groupe Lazare. Car c’est aujourd’hui tous ensemble que nous devons agir dans l’attention première aux victimes et la prévention. Merci à ceux qui balisent le chemin et ouvrent l’horizon. Père Olivier. Décembre 2023.

« Considérant le passé, ce que l’on peut faire pour demander pardon et réparation du dommage causé ne sera jamais suffisant. Considérant l’avenir, rien ne doit être négligé pour promouvoir une culture capable non seulement de faire en sorte que de telles situations ne se reproduisent pas mais encore que celles-ci ne puissent trouver de terrains propices pour être dissimulées et perpétuées ».
Pape François, Lettre au Peuple de Dieu, 20 août 2018.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix-huit − 18 =